mc-musee-industrie-3.jpg

Collections du Musée de l’Industrie en Pays de Nay

Horaires / Visite guidée / Tarifs du Musée de l'Industrie

Musée de lIndustrie de NayLes productions textiles

La majorité des collections présentées dans la première salle proviennent de dons ou de prêts d’industriels du textile, dont certains en activités (Tissages Claverie, Teinturerie Lepère).

Bérets, espadrilles, linge basque ou laine des Pyrénées firent la prospérité du département depuis les années 1830. Leur diversité et leur qualité en firent des productions emblématiques. Nay, comparée bien souvent à Manchester ou à Mulhouse,  fourmilière de petites mains, résonne encore des bruits de ses métiers.

Musée de lIndustrie de NayLes usagers du textile

L’apparition d’un costume traditionnel peut être probablement datée de la fin du XVIIIe siècle et surtout du XIXe siècle.

Ce costume est porté lors des dimanches, des fêtes ou des grandes cérémonies.  Réservé aux traditions familiales et sociales locales, il est aussi le témoin privilégié de créations textiles plus lointaines. Il utilise, surtout pour les femmes, des soieries de Lyon, des satins ou des brocards, des ouvrages très fins de passementerie. Ces tissus, splendides, restaient chers et étaient proposés aux familles par des colporteurs. Ils soulignent notamment ces circuits commerciaux souvent insoupçonnés.

Musée de lIndustrie de NayDe l’ébénisterie au ski, un parcours exemplaire

Biens rares et précieux, les meubles fabriqués par les ébénistes béarnais au XVIIIe siècle servent à révéler le statut social de ceux qui les acquièrent.

Offerts en mariage, ils présentent des décors tout à fait symboliques en Béarn. Cependant, au cours du XIXe siècle, l’accroissement général du niveau de vie transforme progressivement le meuble en objet de consommation plus courante. Les ateliers se multiplient, notamment dans les ruelles de Nay, de Coarraze ou de Bénéjacq. Les artisans du bois vont montrer un savoir-faire et une qualité de travail tout à fait exceptionnels qui vont permettre d’asseoir leur réputation bien au-delà du sud-ouest. A côté de ces petites unités, souvent familiales, se développent à partir des années 1850, de grosses manufactures dont la plus importante, Souyeux, avait une telle réputation que son mobilier s’exportait vers les palais du Porche et du Moyen-Orient.

Musée de lIndustrie de NayMultiples facettes

Hommes, femmes et enfants sont une des composantes des visages de l’industrie du piémont pyrénéen.

Des conditions de travail dignes des romans de Zola aux durs conflits sociaux, la rencontre avec ces acteurs de l’histoire n’est jamais anodine. A travers documents historiques, photos et témoignages, c’est véritablement un paysage humain aux multiples facettes que l’on découvre dans le musée.

Partager

Menu pied de page

Vous êtes ici : Home Musée Collections