mc-expo-1.jpg

Carrée des Arts 2015

Gentreau 1Du 18 au 27 juin 2015

Exposition peinture de Didier Lalanne-Estrabaut et Dominique Gentreau.


Dominique GENTREAU
   « figures sensibles »

Dominique GENTREAU peint l'humain dans des formes à la fois simplifiées et baroques. La forme est donnée on y reconnaît une tête, un corps, une silhouette ... toujours une expression. La couleur vient du fond et pénètre le personnage, mieux le traverse, et le traversant, se transforme, donnant des ombres, des reflets, des inquiétudes.

Même quand les traits du visage disparaissent sous les couches subtiles de matière, même quand les figures semblent défigurées, c’est toujours l’humain dans son aspect le plus sensible qui se propose avec douceur au regardeur.

Loin de déranger, de choquer, le style expressionniste caractéristique de Dominique GENTREAU force le respect : ses couleurs très travaillées, que l’on découvre progressivement en observant chaque œuvre et en la laissant nous gagner, caressent nos sens, et font vibrer cette part de l’âme commune à tous, celle qui se niche au fond de nous et que, trop souvent, le quotidien étouffe.

L’artiste agit en révélateur de l’étincelle humaine.

Didier LALANNE ESTRABAUT   « intimités urbaines »

« Chercher à répertorier l'œuvre de Didier LALANNE ESTRABAUT est une tâche quasi-impossible, que ce soient ses paysages, portraits, natures mortes ou scènes intimes ... tout s'enchaîne dans le temps, sans véritable ordre apparent. Loin de la quête obsessionnelle, sa pratique tient plus d'un besoin d'apprivoiser les envies, les humeurs du moment et d'assouvir une curiosité sans cesse renouvelée … (C. Coste) ».

Avec sa série « Barfly », l’artiste nous emporte dans une intimité urbaine peuplée de solitudes. Cafés, zincs, snack-bars où les quotidiens se croisent, où les chagrins se noient, où la chaleur humaine se cherche : tels sont les décors à l’esthétique douloureuse, que nous propose 
 Didier LALANNE ESTRABAUT.
Lalane      Gentreau 1    

Partager

Menu pied de page