mc-nay-conference-2.jpg

La société américaine à Pau à la Belle Epoque

The Four Hundred 220px-Ward McAllister 002
La société américaine de Ward McAllister et Caroline Astor à la fin 19ème à Pau

Conférence de David Blackburn,
proposée par les Amis de la Maison Carrée

Samedi 6 avril 2019 à 18h30
(entrée gratuite)

Dans le cadre de l'exposition d'été "Quelle Belle Epoque ! 1870-1914", les Amis de la Maison Carrée vous proposent deux conférences pour mieux connaître la vie de la Belle Epoque à Pau : société étrangère, notamment américaine et architecture.

Samuel « Ward » McAllister fut l'arbitre autoproclamé de la société new-yorkaise des années 1860 à 1880 : « Il y a seulement 400 personnes chic dans la société new-yorkaise. Si ce chiffre est dépassé, c'est que vous avez pris en compte ceux qui ne sont pas à l’aise dans une salle de bal, ou qui mettraient les autres mal à l’aise. »

Avocat et petit cousin de Frederick Henry Prince, il fit sa fortune à San Francisco au début des années 1850 avec des clients tels que la famille Barron, habitant Pau. Il acheta un terrain à Newport et visita les villes villégiatures européennes en passant deux saisons hivernales à Pau (1857-58 et 1858-59) : « A Pau, les gens ne semblaient vivre que pour manger et dormir ».

Il s’installa à New-York où il organisa dîners et bals de la bonne société autour de Caroline Schermerhorn Astor. Puis, il encouragera ces riches Américains à construire les « summer cottages » à Newport, prenant modèle sur Pau. 

 

  • Lampadaire: bronze et tôle polychrome entre 1880 et 1900 "Grue et roseaux" inspiré de l'école de Nancy sans doute acheté en même temps que les panneaux aux oiseaux à l'exposition universelle de 1900. Le montant des quelques ventes entre 3 500 et 4 400 euros et savoir qu'un exemplaire est au musée d'Orsay.
  • L'aquarelle représente ma grand-mère jeune se qui est intéressant car l'autre portrait de Zonaro la représente plus agée. Le pastel est signé  par Louise victoire de LAGGER née à Cadours en haute Garonne en bas à droite. Valeur à mon avis entre 500 et 1000 euros
  • pour les photos : nous en avons quelques unes il faudrait que nous puissions nous voir pour choisir.
  • Visites couplées : avec plaisir à voir aussi lorsque nous nous verrons.
Voilà pour l'instant, je regarde pour le dernier tableau repépsentant mademoiselle de Navailles vers 1840 et vous tiens
Partager

Menu pied de page

Vous êtes ici : Home Animations Conférences La société américaine à Pau à la Belle Epoque